Fourmis-Photographies

Rendez-vous sur www.Fourmis-Boutique.fr pour acheter des Fourmis et découvrir nos produits !

  • Français (French)
  • English
Fourmis, quelle espèce choisir
Cette page vous donnera des conseils au travers de comparatifs afin de vous aider à choisir la future espèce que vous élèverez parmi les fourmis les plus courantes
En effet, il n'est pas toujours simple de faire son choix et de trouver des informations précises.
Voici de quoi vous aider à bien démarrer votre élevage de fourmis ou à faire le bon choix pour le développer !
Cliquez ici pour acheter des fourmis, espèce idéale sélectionné par nos soins :
Messor
Les Messor sont les plus faciles à nourrir puisqu'elles sont des fourmis presque exclusivement granivores. Toutes les graines sont appréciées avec des préférences pour les graines de pissenlit ou diverses petites graines tendres. Elles aiment également le couscous et la polenta. Tout ceci sera complété par des insectes ou diverses nourritures (n'apprécient pas les liquides mais consomment de la gelée). Les différences de taille entre les ouvrières peuvent être impressionnantes.
Messor barbarus
Messor barbarus est la plus courante. Très facile à élever, les petites ouvrières mesurent 4mm et sont noires tandis que les plus grandes mesurent 14mm, on la tête très développée et rouge. Elles sont spécialisées dans le broyage des graines. Entre les deux, il y a tous les intermédiaires de taille et de couleur. La reine mesure entre 14 et 16 mm et vit une vingtaine d'année.
En plus de s'élever facilement, son développement est rapide. Une fois lancé, la colonie grandira vite et donnera des nids très actifs, populeux et impressionnants. Notons que même les jeunes colonies sont très actives. Sa taille, sa couleur et son comportement font de ces fourmis une espèce parfaite pour les débutant mais également sur laquelle beaucoup d'éleveurs ayant de l'expérience se concentrent.
Messor capitatus
Les différences par rapport à Messor barbarus : plus agressive, les grandes ouvrières (majors) sont encore plus grandes et impressionnante et leur tête est noire, le développement est légèrement moins rapide. Espèce encore plus recommandée !
Messor structor
Les Messor structor sont plus petites que les deux espèces précédentes et se développent nettement plus lentement. Ce sont par contre des fourmis polygynes, il peut donc y avoir plusieurs reines par colonie. Elles sont également plus agressives et demande beaucoup d'humidité alors que barbarus et capitatus en ont besoin de peu. Les reines vivent une douzaine d'année au lieu d'une vingtaine mais leur remplacement est plus facile, avec les essaimages en captivité par exemple.
Lasius
Regroupant trois espèces principales que l'on trouve facilement un peu partout, les Lasius sont souvent conseillées pour les débutants. Il faut cependant être prudent lors de la distribution de la nourriture liquide, les ouvrières de petite taille risquent de s'y engluer.
Lasius niger
Les Lasius niger sont les Fourmis Noires que l'on rencontre un peu partout en France. Elle sont très répandues
Son élevage est simple, elle se nourrit de liquide sucrés et de petits insectes. Population maximale : 50 000 ouvrières environ. Taille de la reine : 6mm. Taille des ouvrières : 3mm. Durée de vie de la reine : jusqu'à près de 30 ans.
Lasius emarginatus
Contrairement à la plupart des Lasius, ces fourmis sont bicolores. L. emarginatus est plus agressive que les autres Lasius et possède un acide plus puissant pour la chasse. Sa population maximale se limite à 15 000 ouvrières environ. Elle est proche de Lasius niger pour le reste de ses caractéristiques.
Lasius flavus
Cette article ne peut être copié en partie ou en totalité sans autorisation.
Lasius flavus est un peu plus petite que les autres et est entièrement jaune clair. Ces fourmis font des nids naturels en forme de dôme de terre recouvert d'herbe. Elles ne sortent presque jamais et élèvent des pucerons de racine. En captivité, on pourra mettre à contribution leurs techniques de bâtisseuses avec un nid creusable en substrat de couleur verte par exemple (beau contraste avec les fourmis jaunes). Une aire de récolte de taille modérée suffit. Attention, elle a besoin de beaucoup d'humidité ! Un nid où presque toute la surface est très humide est nécessaire. Son comportement est très agréable à observer. Le démarrage de la colonie est lent mais le développement devient rapide après quelques années, ce qui peut mener à 100 000 ouvrières dans le meilleur des cas !
Pheidole
Les Pheidole sont passionnantes bien qu'il s'agisse de très petites fourmis. Elles sont représentées par une seule espèce en France : P. pallidula. Voyons directement ses caractéristiques.
Pheidole pallidula
Pheidole pallidula est très intéressante à observer. Cette espèce est présente en France depuis seulement quelques dizaines de milliers d'années. Étant originaire d'Asie, elle a gardé certaines caractéristiques : elle n'a pas besoin d'hiverner ! C'est le seule espèce avec Tetramorium caespitum capable de passer chaque hiver de sa vie à plus de 25 degrés et de continuer son développement fulgurant sans jamais s'arrêter. Au sujet du développement, elle est la championne : jusqu'à 250 000 fourmis dans une seule colonie en 6 ans, c'est imbattable
Une autre particularité très intéressante est qu'elle possède une sous-caste de soldats (ou soldates, puisque toutes les ouvrières sont des femelles). Contrairement aux autres fourmis polymorphes, celle-ci n'ont pas d'intermédiaire de taille. Il n'y a pas de media, seulement des petites minors et des majors, plus exactement soldats, à tête développée, au mandibules puissantes et à la taille supérieure. Leur rôle est principalement la découpe de proies et le stockage de nourriture liquide (accessoirement de machine de guerre...)
Attention tout de même : c'est une espèce très contraignante qui peut s'avérer difficile à élever. En effet, il faut la nourrir avec des insectes presque tous les jours, sa taille la rend difficile à observer et elle cherche en permanence à s'échapper... et fini souvent par trouver un espace minuscule mais suffisant pour sortir de son nid.
Évitez les liquides sucrés, surtout chez les jeunes colonies, les ouvrières risquant de s'y noyer. Les déchets laissés par les nombreux insectes dont Pheidole pallidula se nourrit peut devenir une source de bactéries et d'acariens parasites.
La reine mesure 6mm, les minors (petites ouvrières) 2 à 3, les soldats 3 à 5,5mm. Les ouvrières vivent de quelques mois à trois ans et la reine jusqu'à 20 ans.
Tetramorium
Il existe bien sûr plusieurs espèces de Tetramorium, mais l'une d'elle est particulièrement intéressante et répandue.
Tetramorium caespitum
Tetramorium caespitum est assez proche de Pheidole pallidula par le fait qu'elle n'a pas besoin d'hiverner et que son développement peut être très rapide (tout de même pas au niveau de Pheidole, qui fait d'ailleurs des colonies plus populeuses). Elle est un peu moins agressive et active, mais elle cherchera moins à s'évader et à creuser son nid par tout les moyens, même si elle peut attaquer des matières friables comme le béton cellulaire et le plâtre. C'est également une des fourmis les plus adaptée aux débutants. Évitez juste les liquides sucrés et privilégiez les insectes et les nourritures sucrés et solides, comme pour les Pheidole.
Camponotus
Toutes les Camponotus partagent les mêmes caractéristiques principales. On trouve en France Camponotus ligniperdus, Camponotus aethiops, Camponotus herculeanus, Camponotus sylvaticus, Camponotus lateralis...
Les choses à noter sur les Campontus Françaises sont donc un développement assez lent et une difficulté d'élevage relativement importante (un peu moins pour C. aethiops et C. sylvaticus, voir également C. vagus). Il leur faut une température élevée et une nourriture très riche pour éviter les carences. Elles peuvent creuser le béton cellulaire. Leur comportement peut tout de même être intéressant, surtout avec des colonies développées. On remarque immédiatement leur taille généralement énorme, comme pour les Camponotus cruentatus ou ligniperdus. En effet, ces fourmis peuvent dépasser 16mm pour les ouvrières et les reines.
Commentaires (9)
Ants@Home
Enfin, pour ceux qui souhaitent une espèce ni trop petite, ni trop grande, qui n'hiverne pas, ne creuse pas les nids en béton cellulaire, se développe vite et facilement, Messor minor est parfaite. Elle assure d'excellents résultats comparés aux autres espèces. Elle est facile à nourrir puisqu'elle consomme surtout des graines.
2015-09-04
bonjour, je cherche moi aussi une espèce pour débuter. j'espère trouver une espèce qui correspond à mes critères: pas besoins de chauffage, pas trop petites et pas de diapauses, et un développement rapide.
je ne suis pas sure de pouvoir trouver mais j'hésite à prendre une colonie de myrmica rubra, même si la diapause est obligatoire.
j'espère que vous m'aiderez.
merci.
2014-12-19
Ants@Home
Bonjour,

Myrmica rubra n'a pas vraiment besoin de chauffage, mais un hivernage est important, assez long et froid. Il peut se faire au frigo. Par contre, elle ne se développe pas très vite. Difficile d'avoir un fort développement sans chauffage. Il est dommage de s'en priver d'ailleurs, il suffit d'une lampe de bureau ou d'un tapis chauffant qui ne consomme que 5w. Il existe du coup des espèces comme Messor minor qui n'a pas besoin d'hivernage, de bonne taille et se développe très vite ! À voir sur la boutique.
2015-02-18
AmateurM
J'aimerais trouver une espèce de fourmis qui ne soit pas noire, qui soit rapide au développement (ou pas très vite mais quand même un peu), qui soit pas plus petite que 3 mm et pas plus qgrande que 7 mm, une espèce qui ne creuse pas le platre et BC .

merci cordialement .
2015-02-24
mika
bonjour
que fond les fourmis toute la journée si le nid est en plastique et non avec de la terre?
merci de la reponse
cordialement.
2010-10-18
Ants@Home
Bonjour. Les fourmis n'ont pas forcément besoin de creuser leur propre nid. Elles vivent très bien dans un nid avec des galeries déjà faites et pourront s'occuper de la collecte de nourriture de la ponte du soin au couvain et de nombreuses tâches que vous pourrez observer facilement dans une Fourmilière Artificielle en Plexiglas transparent sans substrat dans lequel les fourmis pourraient se cacher. Cordialement.
2010-10-25
vince19
Bonjour je recherche une espece de fourmis pour debuter . J'aimerais quelle soit assez grande avec un taux d'humidité bas et pas de diapause si possible . j'hesite pour les messor barbarus car il semblerait quelles salissent rapidement les vitres . Pourriez vous me conseiller Svp merci .
2011-02-05
Ants@Home
Bonjour. Messor barbarus est une excellente espèce pour débuter et plaît également beaucoup aux grands passionnés. Vous pourrez en acheter sur notre boutique. Elles salissent un peu leur vitre mais dans des zones peu utilisées de la Fourmilière Artificielle ça ne gêne donc pas vraiment l'observation.
Cordialement.
2011-02-08
Vincent-dragon2
Bonjour je veut faire un nid
Au dessus en pierre pour aire de chasse et nid orisontal et en dessous en béton cellulaire pour qu'elle creuse mais comment je peux faire pour pas qu'elle ataque la mèche du réservoir pour humidifier ?
Merci de répondre
2017-06-08
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage